Love Of My Life

Love Of My Life

J’ai aimé Fort Greene avant même d’y mettre les pieds. Quand j’étais étudiante, je suis tombée amoureuse d’un mec qui y avait vécu. C’était un disquaire, passionné de hip hop. Quand il me parlait de Fort Greene, ses yeux brillaient et je m’envolais illico, direction le restaurant Madiba, Fulton Street ou le café Habana. Il les décrivait avec tellement de précision que j’avais l’impression d’y être. Je buvais ses mots. Je m’inventais un petit monde aux allures de paradis soulful sur fond de Love of My Life, le morceau d’Erykah Badu et Common, deux anciens habitants du coin. D’ailleurs, ce morceau est parfaitement à l’image de ce quartier qui est devenu assez vite… mon quartier ! Read more

Publicités
La 25ème Heure

La 25ème Heure

Sursauter au son du réveil
Enlever ses boules Quies
Envoyer un baiser au ciel
Avoir les yeux qui collent encore
Les cacher derrière des larges lunettes noires
Et mettre un hoodie trop large
Commander son café latte au Starbucks du coin
Déposer son linge au lavomatic de Ming
Être agressée par le bruit de la rue
Rentrer vite
Écouter de la musique pour calmer son pouls
Danser sur Drake devant le miroir
Rapper « hell yeah, hell yeah, hell yeah, fuckin’ right, fuckin’ right alright »
Se demander « Mais pourquoi New York ? » Read more

#9 – I’m going (going) back (back) to Paris

#9 – I’m going (going) back (back) to Paris

Time Square
Time Square

Hey ! Il ne me reste que quelques jours avant de devoir quitter ce territoire légalement sans m’en faire expulser, j’ai le vague à l’âme rien que d’y penser… En 3 mois, j’ai troqué Boulbi City contre Brooklyn City, et je me remets à peine de mes découvertes de la semaine (le Brooklyn Museum, la Brooklyn Library, le Brooklyn Botanic Garden, le Brooklyn free market, et les concerts gratuits dans les rues). Bref tu l’auras compris, convertie, je le suis. Chronique d’une voyageuse amoureuse de Brooklyn, la larme à l’œil à l’idée de partir… Read more

#3 – Truly, Madly, Deeply…

#3 – Truly, Madly, Deeply…

New York

Bon, chaque week-end je me demande : « Mais de quoi vais-je bien pouvoir leur parler ? » Parce qu’il y a trop de trucs à raconter, mais en même temps, les anecdotes pourries du genre « J’ai traversé le pont de Brooklyn en buvant un frappuccino ! », on s’en fout un peu. C’est pourtant ce genre d’événements qui rythment mes journées. (Et d’autres trucs anodins comme des meetings avec Spike Lee, Eric Roberson ou Marc Baptiste, mais bon…passons.) Alors comme je ne veux pas être un guide du Routard version funky, allons au-delà ! Comment ? Je ne sais pas encore, mais we will find a way ! Read more