Portrait d’expat : Martin aka DJ Just Chill

Portrait d’expat : Martin aka DJ Just Chill

JustChill

Oh well. Quand on lit ou regarde des portraits de Français à New York, c’est souvent pour mettre en lumière des traders, des grands chefs, ou des fashion designers. Voilà les trois domaines dans lesquels les Français officient à New York à en croire nos écrans et nos magazines : cash, food, fashion. Mais non ! La ville concentre plus de huit millions d’habitants. Parmi eux, 15 000 sont Français (Census 2013). Loin des podiums, des boulangeries et de la bourse, certains se sont frayés un chemin bien différent. Ils sont venus à New York pour réussir, bercés par un beat qui leur trottait dans la tête depuis l’adolescence. Bercés par un beat hip hop. On est pas mal dans ce cas, et à l’époque, souvenez-vous, je vous avais raconté les histoires de certains de ces cool kids, Corentin, Armen, Diesel, Layla, Lolo, Rudy et Fred. Et bien j’aimerais ajouter celui de Martin, aka DJ Just Chill, aka hustler en costard, aka entrepreneur 3D. Itinéraire d’une love story en deux mi-temps avec NYC. Read more

Ma boîte à New York

Ma boîte à New York

Boite

Aujourd’hui, j’ai ouvert ma boîte à New York. C’est une jolie boîte en carton avec un tiroir coulissant, sur laquelle j’ai mis plein d’autocollants. Elle contient des souvenirs de mes années New York. Bien moins que ma tête. Bien moins que ce blog. Mais pas mal tout de même. Quand j’ouvre le tiroir, tous les papiers qui y sont jaillissent hors de la boîte. Faut dire qu’elle est blindée. J’me souviens alors l’avoir tassée et fermée avec difficulté la dernière fois. Un peu comme quand ta pote s’assoit sur ta valise pleine d’achats compulsifs new-yorkais pendant que tu tires la fermeture de toutes tes forces. Boîte ouverte, papiers étalés. Le premier truc qui attire mon regard est le billet pour les MTV Video Music Awards 2009. Ceux où Kanye avait interrompu Taylor Swift. Dans la salle, du haut de mon siège mal placé j’observais la scène pendant que les gens arrêtaient de respirer. On a cru à un gag, un truc scripté, on a fait bouhhhhh de toutes nos forces ; puis la cérémonie a continué comme si de rien n’était. Kanye, une bouteille et Amber Rose à la main, s’était faufilé avant la fin. Ce n’est qu’en rallumant mon portable à la sortie du Radio City Music Hall, que j’ai réalisé que j’avais assisté à un épisode pop culture qui deviendrait culte pour les années à venir. Hashtag Imma let you finish but Beyoncé. Read more

300 raisons d’aimer New York

300 raisons d’aimer New York

MJ-9246©YanDemain sort « 300 raisons d’aimer New York », un guide sur notre ville préférée. Le titre est explicite. Sans surprise, on y retrouve 300 excuses pour (re)tomber amoureux de la Grosse Pomme, page après page. Mais à la différence des autres guides, New York n’y est pas qu’un bout de bitume sur lequel user vos baskets. C’est un trésor. Et l’ouvrage de Marie-Joëlle Parent en est la carte. Elle décrypte, détaille, défriche, déshabille la ville et vous initie à ses secrets les mieux gardés. J’aime le fait que les New-Yorkais y occupent les pages, aux côtés des bonnes adresses. Elle y esquisse des portraits délicieusement choisis, qui ouvrent ou ponctuent les chapitres comme un sourire. On y rencontre par exemple Milton Glaser, le créateur du logo I ❤ NY, qui révèle qu’il n’a jamais touché un centime pour sa création, alors qu’elle génère 30 millions de dollars par an ! On monte en taxi avec candy-cab, un chauffeur généreux au véhicule plein de bonbons ; on découvre qui se cache derrière les mosaïques d’East Village, on lit le quotidien du cireur de la 47e rue ; et ainsi de suite. Marie-Joëlle nous raconte les histoires, les quartiers, les New York. Une façon très humaine, très personnelle de comprendre l’essence de la ville. Read more

BX is the new BK

BX is the new BK

bagel1Voilà trois ans que je suis rentrée. Trois ans que j’ai troqué Brooklyn pour Boulbi, le bagel pour la baguette, le ciel bleu pour le gris, la liberté pour un carcan…tout petit. Paris. Trois ans que quand je dis ‘C’est possible’, personne me croit. Trois ans qu’on ne me prend plus pour une latina (Pendant ce temps, mon confrère marocain French Montana continue de berner les plus dupes). Trois ans que j’croise des gens qui idolâtrent la Grosse Pomme sans y avoir mis les pieds ; rêveurs d’une ville qui ne dort jamais. Trois ans que je n’aime pas Paris à sa juste valeur. Pourtant j’en suis sa plus digne ambassadrice dès que je m’en éloigne. Alors, c’est p’t’être le moment. De m’en éloigner. Après tout, si comme un visa H1B l’amour dure trois ans, l’heure est au foutre le camp. (Et puis l’ambiance est un peu tendue en ce moment…) Mais où ? Read more

Tu sais que t’as encore New York dans la peau quand…

Tu sais que t’as encore New York dans la peau quand…

nyc

…Tu t’embrouilles avec les gens parce qu’ils confondent Clinton Hill et Clinton Washington à Brooklyn. Ou pire, l’Upper East et l’Upper West. Et ceux qui savent même pas qu’Harlem est à Manhattan, tu les rayes de ta vie… Bref.

…Tu vas au Starbucks tous les jours. Même si c’est cher. Même si c’est pas comme là-bas. Même si tu te prends une douille et qu’ils écrivent ton prénom sans faute. Bonjour, un café latte avec supplément caramel et un cheesecake coulis framboise. 11€. Merci. Read more

L’important c’est le voyage, pas la destination

L’important c’est le voyage, pas la destination

montagemeriem

Écrire. C’est New York qui m’a appris à écrire. Capter l’attention, faire voyager, émouvoir. Mes converses aux pieds, mon BlackBerry (2009 les mecs !) à la main, je vagabondais au gré des rues de Manhattan et Brooklyn. J’immortalisais ces instants d’infini avec quelques mots, sauvegardés à la va-vite dans mon téléphone… Et toujours cette sensation de déjà vu. Où avais-je aperçu cette scène, cette façade, ce bâtiment, ce musicien ? A la télé, au cinéma, ou dans mes rêves ? New York est devenu mon terrain de jeu. Les règles n’étaient plus les mêmes qu’à Paris. La Pomme menait la danse et je suivais ses pas tant bien que mal. J’ai failli perdre plus d’une fois mais bon, j’ai une endurance de marathonienne et je suis plus bornée que la plus bornée de tes copines. Alors j’ai continué à jouer et j’me suis appropriée le terrain, même si on était plus de 8 millions à en vouloir un bout. Read more

New York couleur Lila

New York couleur Lila

VisuelBlog

C’est l’histoire d’une jeune femme qui s’appelle Lila. Elle aime New York plus que son mec et elle pense que son destin est là-bas. Qu’elle va tout réussir grâce à son culot et son accent français. Elle est un brin naïve, un poil bornée et un chouya chiante. Lila c’est un peu nous toutes en fait. Et elle s’y voit déjà, à New York. Arpentant 5th avenue sur pilotis, avec un shopping bag Guess et un skimmed milk latte caramel vanilla à la main. Lila va gagner la green card et partir. Débarquer au fin fond de Brooklyn, dans un quartier de retraités russes, avant de partir à la conquête de Manhattan. Et elle va devoir mettre de côté tous ses clichés, parce que New York ne fait de cadeau à personne. L’histoire de Lila, je vous la raconte dans un roman que je viens de sortir version eBook parce que c’est Noël et que vous allez tous avoir des tablettes sous le sapin. Donc en prévision de ce phénomène de masse, j’ai pris les devant et je me suis permise de mettre en ligne un p’tit livre, écrit avec amour, qui je l’espère, vous plaira autant que le blog… Read more