Tu sais que t’as encore New York dans la peau quand…

Tu sais que t’as encore New York dans la peau quand…

nyc

…Tu t’embrouilles avec les gens parce qu’ils confondent Clinton Hill et Clinton Washington à Brooklyn. Ou pire, l’Upper East et l’Upper West. Et ceux qui savent même pas qu’Harlem est à Manhattan, tu les rayes de ta vie… Bref.

…Tu vas au Starbucks tous les jours. Même si c’est cher. Même si c’est pas comme là-bas. Même si tu te prends une douille et qu’ils écrivent ton prénom sans faute. Bonjour, un café latte avec supplément caramel et un cheesecake coulis framboise. 11€. Merci. Read more

Publicités
Être Français(e) à New York…

Être Français(e) à New York…

no pee pee

(Grattement de gorge) Oyez oyez chers internautes. J’aimerais remettre les points sur les « i » car une rumeur circule disant que vivre à New York c’est « d’la chance ». NON ! Depuis l’été dernier j’essaie de vous prouver que New York c’est « cool », que tout amoureux de la culture urbaine est dans son univers et que la ville est plus hip hop que la plus hip hop de tes copines. Mais attention, New York c’est loin d’être la fête au village. Déjà, tu pars pas dans la Big Apple sur un coup de tête. Enfin pas plus de trois mois. Visa oblige. Donc être Français à NY, ça implique que tu aies vécu une bonne dose de galères de paperasse, d’entretiens sans fin et autres joies de l’administration Obama pour être accepté dans l’antre du cainrisme. Alors une fois ces nuits blanches et ce stress passés, tu te retrouves droppé d’un avion-charter à JFK, seul au monde face à la jungle new-yorkaise qui coûte un bras dès que tu veux te loger, te nourrir ou soigner ton indigestion due à leur bouffe infâme. Alors, New York, welcome to the good life ? Read more