Portrait d’expat : Martin aka DJ Just Chill

Portrait d’expat : Martin aka DJ Just Chill

JustChill

Oh well. Quand on lit ou regarde des portraits de Français à New York, c’est souvent pour mettre en lumière des traders, des grands chefs, ou des fashion designers. Voilà les trois domaines dans lesquels les Français officient à New York à en croire nos écrans et nos magazines : cash, food, fashion. Mais non ! La ville concentre plus de huit millions d’habitants. Parmi eux, 15 000 sont Français (Census 2013). Loin des podiums, des boulangeries et de la bourse, certains se sont frayés un chemin bien différent. Ils sont venus à New York pour réussir, bercés par un beat qui leur trottait dans la tête depuis l’adolescence. Bercés par un beat hip hop. On est pas mal dans ce cas, et à l’époque, souvenez-vous, je vous avais raconté les histoires de certains de ces cool kids, Corentin, Armen, Diesel, Layla, Lolo, Rudy et Fred. Et bien j’aimerais ajouter celui de Martin, aka DJ Just Chill, aka hustler en costard, aka entrepreneur 3D. Itinéraire d’une love story en deux mi-temps avec NYC. Read more

Party in the USAAAAA (*Miley Cyrus voice*)

Party in the USAAAAA (*Miley Cyrus voice*)

Party people. Je sais que je n’ai jamais de contenu pour satisfaire votre soif de rhum coca. Mais cette époque est révolue. Voici le seul et unique post que je consacrerai aux BOÎTES DE NUIT à NYC. Bien évidement je n’ai pas pu l’écrire seule. Ceux qui me connaissent savent à quel point il est difficile de me sortir de chez moi passé 21h. Alors passé minuit…voilà quoi. Pourtant, je sais que beaucoup d’entre vous viennent à NYC pour acheter des baskets, manger au Burger King et boire du Ciroc ou du Nuvo en faisant la fête. Alors pour la faire bien, suivez la guide, enfin plutôt le guide, Fabien Desgroux, le gourou parisien de la nuit new-yorkaise… Read more

#11 – Brooklyn forever

#11 – Brooklyn forever

Brooklyn Bridge
Brooklyn Bridge

Une amie m’a rendue visite pour quelques jours à Brooklyn et après une virée à Manhattan, en rentrant à la maison, elle me lâche : « ce qui est bien quand on revient à Bed Stuy, c’est qu’on voit le vrai New York ». Le vrai New York ? Les gens en galère, les familles nombreuses, les immigrés cainfri, ces gens qui n’ont rien à voir avec les clips, gentils et pas hautains, simples et pas bling bling… Est-ce que c’est ça le vrai New York, ou est-ce que c’est les stars, les boutiques de ouf, les gratte-ciels et les hot dogs ? Je sais pas trop s’il y a une bonne réponse à cette question mais New York, c’est comme un dessin animé, y’a plusieurs niveaux de lecture. Dans la forme, c’est joli, grandiose, tout en couleur et distrayant. Dans le fond, y’a de vrais problèmes, cachés par une bonne couche de sourires et d’efforts. A toi de le voir… ou non. Et moi, là, j’ai les yeux grands ouverts. Read more