Moment 4 Life

Moment 4 Life

Après avoir écrit cet ‘epic post’ sur le date qui a généré des dizaines de commentaires, écouté mes amies et leurs histoires improbables, regardé plein de comédies romantiques hollywoodiennes, et expérimenté le tout, j’ai pu prendre des notes sur le sujet. Deux ans que j’vis à New York. Vu que le simple fait d’aller boire un café avec un gars c’est considéré comme un date ; j’en ai eu des dates. En plus ici, tu te fais aborder qu’il vente, qu’il pleuve, qu’il neige. Les compliments deviennent tellement courants qu’ils ne flattent plus. Et les hommes qui les font ont quasi tous un passé douteux ambiance Secret Story. Sous un visage d’ange se cache un dealer, un polygame, un mytho, un escroc, un homme marié… Non mais sérieux c’est quoi cette malédiction qui touche New York et qui donne tant de mal à aimer ? Read more

Publicités
Holla holla!

Holla holla!

Holla : « For a man to express interest in a particularly impressive female specimen ». Voilà la définition d’Urban Dictonnary. En gros c’est ça, même un peu plus. C’est devenu une expression populaire aux significations diverses, un verbe, une chanson, et je soupçonne Soprano d’avoir pondu son Halla Halla après un séjour à New York. Bref. Le holla holla, ou le hollaing est le sport national de la saison printemps-été des mecs du ter-ter new-yorkais en quête de chair fraîche. C’est de la drague légère, fun, ambiance ‘Hey shorty wats up?’ ‘Hey mama you look beautiful’. Et même si c’est pratiqué toute l’année, dès que le soleil arrive, ça atteint son apogée. Mesdemoiselles de passage dans le coin, ne soyez pas surprises si vous êtes arrêtées fréquemment dans la rue. Quant à vous messieurs, apprenez-en les règles, ça peut toujours vous servir… Read more

New York vs. Paris – Mes différences

New York vs. Paris – Mes différences

Déjà un an à New York. Alors après en avoir passés plus de 20 à Paris, les différences m’ont, dans un premier temps sautées aux yeux. Pourtant, vu qu’on a grandi biberonnés à la culture américaine via notre petit écran, on pense que New York n’a pas de secret pour nous. Tadam… Raté. Tu savais que les Américains bouffaient du bacon le matin, oui, merci Brandon & Brenda, Miss Fran, Al Bundi et autres amis d’Outre Atlantique, mais savais-tu que mes makis saumon/avocat n’ont plus la même saveur parce que les Américains ne connaissent pas la sauce sucrée chez le japonais? Non hein ! Qu’il n’y a jamais de poivre sur la table au resto mais qu’on vient te le rajouter dans ton assiette à la demande « Fresh pepper ? », que tu ne peux pas sortir dans un bar si tu n’as pas 21 ans, pièce d’identité à l’appui, que les voitures sont tellement grosses que quand un Américain voit une Smart dans la rue (y’en a genre 8 à New York), il s’arrête, la prend en photo, la montre du doigt et rigole tout seul, ou bien que Lacoste c’était la classe ultime ? La liste et longue, sans prétention et surtout non exhaustive. Alors voilà, je vous montre mes différences culturelles, celles qui me marquent encore aujourd’hui, celles qui vont plus loin que les comparaisons touristiques. Celles qu’on ressent quand on vit ici. Read more

Le DATE à New York… bah c’est comment ?

Le DATE à New York… bah c’est comment ?

Il m’a pas fallu passer beaucoup de temps à New York pour me rendre compte que les différences culturelles faussaient complètement notre approche romantico-française des relations amoureuses. Le simple concept de « sortir avec » quelqu’un se complique une fois l’océan Atlantique traversé. Pourquoi ? Si je te dis qu’on peut flirter avec plusieurs personnes à la fois, ne pas avoir le statut de girlfriend/boyfirend avant 6 à 8 mois ou rompre par texto sans que ce soit mal vu, ça t’étonne ? Bah attend la suite ! Bienvenu dans le monde du DATE new-yorkais ! Read more