Tu sais que t’as encore New York dans la peau quand…

Tu sais que t’as encore New York dans la peau quand…

nyc

…Tu t’embrouilles avec les gens parce qu’ils confondent Clinton Hill et Clinton Washington à Brooklyn. Ou pire, l’Upper East et l’Upper West. Et ceux qui savent même pas qu’Harlem est à Manhattan, tu les rayes de ta vie… Bref.

…Tu vas au Starbucks tous les jours. Même si c’est cher. Même si c’est pas comme là-bas. Même si tu te prends une douille et qu’ils écrivent ton prénom sans faute. Bonjour, un café latte avec supplément caramel et un cheesecake coulis framboise. 11€. Merci. Read more

PS: I Love You

PS: I Love You

J’sais plus où j’ai entendu que l’amour durait 3 ans. Sûrement sur Twitter. Ou dans Glee. Mais si c’est le cas, il nous reste 6 mois de bonheur. Après, ya’pu. Alors il serait peut-être temps qu’on en profite un peu non ? J’te l’accorde, on est loin de nos débuts fougueux. Mais arrêtons de jouer à cache-cache le temps d’une saison. Dans le fond, tu le sais que je t’aime. Et c’est pas parce qu’on se voit moins que mon amour s’altère. Juste…il se moule, s’adapte, s’ajuste. De manière à te coller à la peau sans qu’on transpire à grosses gouttes. Un peu comme mon débardeur bleu Nike Dry Fit. Tu sais celui que j’ai mis pour courir le semi-marathon. Et puis, si t’as l’impression que je prends du recul, c’est que je me protège aussi… Depuis qu’on vit ensemble, tu n’as cessé de me démontrer qu’on ne sait jamais de quoi demain est fait. Alors je vais finir par te prendre au mot. Read more

Happy Father’s Day

Happy Father’s Day

C’est souvent les mamans qui sont créditées pour tout dans la vie. C’est cool. Mais depuis le hit de Stomy Bugsy dans les années 90, j’ai pas l’impression que les papas aient eu assez de props. Pourtant ils sont aussi importants que les mamans nan ? Sans eux elles seraient bien en galère et les bébés ne pourraient pas vraiment être conçus… Alors rendons aux papas la reconnaissance qu’ils méritent. Ma mère avait eu un article pour Mother’s day l’année dernière. J’en dédie maintenant un, à mon père…
Mon père c’est un roc. Il a un cœur plus dur que la barre de fer, mais plus grand que les 5 boroughs de New York réunis. Peu démonstratif, incapable de dire je t’aime ; il a pourtant toujours mis ma mère et moi au centre de ses priorités, se battant pour notre bonheur, au détriment du sien. Au fil des années il a su rebondir sur chaque épreuve pour en faire une alliée. Sans jamais se plaindre, il a été là, quand il fallait, pour le meilleur comme le pire. Une confiance absolue, un amour infini, un encouragement perpétuel, un pilier vital. Mon papa à moi n’est pas un gangster. Juste un homme ordinairement extraordinaire, aux antipodes des stéréotypes. D’ailleurs il a même pas l’accent. Et il met des Air max, pas des babouches. Plus cainri que Kanye West, plus gentil que Common Sense, plus beau qu’Aladin et Javier. Mon père.
J’adore quand il me raconte son enfance…dans le désert. Il jouait au foot pieds nus, aux billes avec des crottes de chèvre, à cache-cache avec beaucoup d’imagination. Il tapait dans ses mains avant d’entrer dans l’une des pièces de la casbah sans électricité pour que les serpents s’enfuient. L’école de la vie version Sahara. Avec une telle enfance, tu penses bien qu’il n’a peur de rien. Mais parfois il a peur pour nous. Ma mère et moi… C’est tout. L’avantage d’avoir un papa courageux c’est qu’moi aussi ça m’a donné envie de casser des briques. Mon papa à moi n’est pas un gangster. C’est juste un homme du désert ordinairement extraordinaire. Et c’est déjà pas mal. Bonne fête papa, ainsi qu’à tous les papas lova.

Moment 4 Life

Moment 4 Life

Après avoir écrit cet ‘epic post’ sur le date qui a généré des dizaines de commentaires, écouté mes amies et leurs histoires improbables, regardé plein de comédies romantiques hollywoodiennes, et expérimenté le tout, j’ai pu prendre des notes sur le sujet. Deux ans que j’vis à New York. Vu que le simple fait d’aller boire un café avec un gars c’est considéré comme un date ; j’en ai eu des dates. En plus ici, tu te fais aborder qu’il vente, qu’il pleuve, qu’il neige. Les compliments deviennent tellement courants qu’ils ne flattent plus. Et les hommes qui les font ont quasi tous un passé douteux ambiance Secret Story. Sous un visage d’ange se cache un dealer, un polygame, un mytho, un escroc, un homme marié… Non mais sérieux c’est quoi cette malédiction qui touche New York et qui donne tant de mal à aimer ? Read more

Eat Pray Love

Eat Pray Love

Ça a été le livre de mon mois d’août. Je l’ai acheté à l’aéroport de Newark, juste avant d’embarquer pour mon vol Continental Paris CDG le 3, le ventre noué, comme toujours à l’idée d’être dans le ciel pendant 8 heures. Et je l’ai fini le 3 septembre, un mois pile après, alors que les roues de mon avion sans vidéo à la demande touchaient le bitume de Newark, again. Je l’ai fermé rassasiée des aventures de cette auteur américaine qui mérite bien plus le nom de Travelin Girl que moi. L’histoire, vous allez la capter assez vite grâce aux bandes-annonces qui débarquent en France, puisque l’adaptation ciné featuring Julia Roberts sort le 22. Le livre est un best seller qui a captivé l’Amérique. Et l’histoire m’a touchée. Sûrement parce qu’il y est question de voyages, de recherche d’équilibre, et bien sûr, de New York. Eat, Pray, Love c’est l’épopée d’une New-yorkaise de 35 ans pas ordinaire mais presque, avec ses doutes, ses peurs, ses envies et ses démons, qui part pour l’ailleurs. En Italie pour manger, en Inde pour prier et à Bali pour aimer. En plus d’avoir kiffé le livre et moyennement apprécié le film, j’ai réalisé que mon mois d’août avait été une version raccourcie et moins funky du récit… Ouais bon, clairement moins funky, on est d’accord, mais le tout m’a fait réfléchir… Read more

Le DATE à New York… bah c’est comment ?

Le DATE à New York… bah c’est comment ?

Il m’a pas fallu passer beaucoup de temps à New York pour me rendre compte que les différences culturelles faussaient complètement notre approche romantico-française des relations amoureuses. Le simple concept de « sortir avec » quelqu’un se complique une fois l’océan Atlantique traversé. Pourquoi ? Si je te dis qu’on peut flirter avec plusieurs personnes à la fois, ne pas avoir le statut de girlfriend/boyfirend avant 6 à 8 mois ou rompre par texto sans que ce soit mal vu, ça t’étonne ? Bah attend la suite ! Bienvenu dans le monde du DATE new-yorkais ! Read more