Make It Rain!

Make It Rain!

Il y a quelques semaines, je suis partie à Atlanta. Pour la première fois. Ça fait un bail que je rêve d’y aller. Amour du hip hop oblige. Et puis c’est la capitale du Sud, un eldorado afro-américain (50% de Noirs, 40% de Blancs…), et un de mes bons amis vient de s’y installer. Je partais pour le boulot, avec quelques idées reçues et des faits : les spécialités régionales sont la friture, les meufs supa-dupa-fake, l’aquarium de Georgia, le QG de Coca-Cola, le (rap) Dirty South et le mot Peachtree (arbre à pêches), incrusté dans le nom de toutes les rues de la ville. J’ai aussi appris qu’ATL était jumelée avec Toulouse. Ah, ok. En gros je m’attendais à manger des trucs frits, tomber nez à nez avec des rappeurs, voir des meufs habillées ambiance red carpet pour sortir leur chien, boire du coca à l’œil, me perdre dans des artères aux noms similaires et croiser des ados toulousains. J’étais loin de me douter de ce qui m’attendait… Parce qu’après quelques instants passés à Atlanta, la seule chose que les potos avaient en tête, c’est d’aller au strip-club. Oh well. Le strip-club ? Really ? Ok I guess…

Read more

Publicités
Chris Rock & son « Good Hair »

Chris Rock & son « Good Hair »

J’aime bien Chris Rock. Il me fait rire. Et quand je tombe sur « Everybody Hates Chris » à la télé, généralement, je reste bloquée dessus. Je sais pas si c’est pour le décors Brooklyn des années 80, pour ses histoires rocambolesques ou sa voix atypique ; mais il m’est fort sympathique ce jeune homme. Il vient de sortir « Good Hair » un documentaire sur un sujet auquel j’ai jamais osé m’intéresser parce que ça a l’air un peu tabou… Les cheveux des Afro-américaines. Verdict ? Et ben ça m’a bien fait rire et j’ai grave appris. Enfin, il m’a appris ce qu’il a bien voulu nous montrer, à savoir une petite partie de l’afro-iceberg. Maintenant, je sais que Beyoncé a de faux cheveux (longtemps, j’en ai douté), et qu’une extension, made in India chez la coiffeuse de mon quartier, coûte un bras.  Décryptage. Read more