New York by… VIRGO

New York by… VIRGO

« Je suis rentrée de New York, après deux ans, et la raison d’être de mon blog n’est plus tout à fait la même. Pourtant j’ai envie de dire combien New York me manque. Et j’ai *même* envie d’être puante et de rajouter un petit pas comme à vous bien senti. Sur les blogs de fifilles à fringues hors de prix, récemment, c’était la folie du voyage à New York et le festival du post-à-photos typiques saveur “oh mais cette ville est si géniale, je m’y sens tellement chez moi, et elle me manque un peu, le mode de vivre new-yorkais me correspond si bien”. Gimme a fucking break. Il est impossible de connaître le mode de vie new-yorkais après une semaine, si intense et chouette soit-elle – et Dieu sait que ça peut être très chouette, et ce à tant d’égards… Il est impossible de piger New York tant qu’on n’est pas passé par une relation d’amour-haine qui passe par beaucoup de phases assez intenses. Et moi, j’avais enfin réussi à faire la paix avec cette ville, j’arrivais à peine à cet équilibre où finalement, je me sens chez moi, que je dois partir (ou est-ce parce que je dois partir que j’ai pigé l’équilibre – vaste question, à laquelle Yahoo! Oracle – ou était-ce Paul le poulpe? – n’a toujours pas répondu). Read more

New York by… BLOGVOTW

New York by… BLOGVOTW

« Je réponds à l’appel de Travelin’ Girl en essayant de décrire ce que représente New York pour moi. New York c’est tout d’abord la ville qui m’a fait rêver à cause des séries américaines : les courses poursuites, les gentils et les méchants, la ville de la mafia italienne et de Chinatown. C’était aussi la ville des rappeurs, des bad boys qui faisaient leur clip sur le bitume avec de petits moyens (oui je sais je suis un peu plus vieux j’ai vu les clips des années 80). New York c’était les grands buildings, la statue de la liberté,  Wall Street et ses yuppies en costume cravate et Central Park dans Marathon Man (je vous l’ai dit j’ai plus de 35 ans). Read more