Sans alcool, la fête est plus folle

Sans alcool, la fête est plus folle

Je ne bois pas d’alcool. Vous n’imaginez pas le nombre de serveurs que j’ai déprimés, le nombre de gens que j’ai choqués, le nombre de gars que j’ai découragés, le nombre de personnes que j’ai intriguées, le nombre de jus ‘orange/cranberries’ que j’ai descendus… Parce que c’est de loin la boisson sans alcool la plus buvable qu’ils proposent aux States. (Ah oui, j’aime pas les trucs qui pétillent !). Le jus d’orange c’est réservé au p’tit déj, le jus de cranberries c’est fadasse. Mais les deux ensemble, c’est un peu un match made in heaven. C’est vraiment bon. Mais pas bon au point d’en descendre 5 dans la soirée quoi. Donc souvent, mes quelques get together avec des potes pour ‘boire un verre’ se terminaient après un ou deux jus ‘orange/cranberries’ et avant que eux ne soient trop cuits. Ne pas boire a fait de moi une sorte de phénomène de foire suscitant à chaque fois d’incroyables questions, qui à la longue ne m’étonnaient même plus…

What do you do for fun? Ça c’est un truc qu’on m’a sorti des dizaines de fois. Je trouve ça absurde. Si tu t’évades pas avec des paradis artificiels, tu ne peux pas t’amuser ? J’essayais de répondre timidement que j’avais pas besoin d’être sous alcool ou autre substance pour me détendre et que le goût de la bière me faisait vomir… Mais rien à faire, la personne en face de moi me dévisageait de plus belle, les yeux écarquillés.
And why don’t you drink?
Et là je savais direct qu’ils m’imaginaient déjà enceinte ou prenant la parole à une rencontre des Alcooliques Anonymes « Bonjour, je m’appelle Meriem. Bonjour Meriem ». Parce que c’est vrai, en Amérique, rares sont les gens qui ne boivent pas. Et ceux qui se tiennent loin de l’alcool sont souvent ceux qui ont eu un problème avec. Des gens aux histoires un peu sordides, aux maints abus et au foie sensible. Et puis je rentrais pas souvent dans les détails du pourquoi du comment, parce que quand tu connais pas bien les gens, leur dire : « Je bois pas parce que j’aime pas et puis, tu sais, ma famille est musulmane… On boit pas chez nous » c’est presque pire que leur dire que tu es inscrite aux Alcooliques Anonymes. En fait C’EST pire. Être alcolo, ils comprendraient, ils te feraient leur regard triste, comme le chat potté dans Shrek et ils te feraient un hug. Être musulmane, ils comprendraient pas, ils te lanceraient un regard énervé comme Ari Gold dans Entourage, puis ils te tourneraient le dos à toi et à ton jus ‘orange/cranberries’. Ou peut être qu’ils essaieraient de te faire la conversation, genre : « Oh, j’ai vu un reportage sur ton peuple. Alors, tu es triste qu’ils aient tué Ben Laden ». J’vous jure que ça m’est arrivé. J’ai entendu des blagues tellement sordides que je dis plus rien. Juste je dis : « Je kiffes pas, donc je bois pas et puis c’est tout. »
But you’re French, you drink wine, right ? Parfois je comprends pas les Américains. Souvent même. Au même titre que le poulet c’est le viande, le vin, c’est de l’alcool. Donc non, j’en bois pas non plus. Et là, la personne qui me fait la conversation n’a souvent plus envie de me parler. Un mythe se brise. La face de ce jeune Américain change, tout déçu d’avoir rencontré une Française qui ne ressemble pas du tout à la Française de l’imaginaire collectif et qui en plus ne boit pas de vin. S’il savait que j’aime pas trop le fromage non plus…

Ahhhh l’alcool. J’en ai pas souvent parlé dans le blog, mais la dernière fois que j’ai bu un verre dans un lounge ça m’a semblé évident. Je sais pas, le regard bizarre du serveur quand je lui ai demandé un jus de pomme, sa persistance à vouloir resservir autant de vodka-cranberries que possible à ma pote, la différence de prix à la fin de la soirée : elle, 42 doll ; moi, 8… Je me suis dit que vivre New York sans alcool, c’était forcement une différence à raconter. A Paris, y’a tellement de communautés qui ne boivent pas, que les resto et lounges sont adaptés. Cocktails de fruits entre copines, toutes origines confondues, ça m’est arrivé maintes et maintes fois. Mais jamais à New York. De toute façon, ça se voit direct qu’il n’est pas bon vouloir être sobre dans la Grosse Pomme… Les cartes des boissons sont souvent alléchantes pour les buveurs, mais les options sans alcool sont maigrichonnes. A part coca, sprite, jus… Tu peux te brosser.

Ce que je trouve surprenant, c’est qu’ils jouent un peu les prudes genre nos jeunes ne doivent pas boire avant 21 ans, interdiction de boire dans la rue, sauf si ta bouteille d’alcool est cachée dans un papier (le brown paper bag ne sert pas que pour transporter du cash !). Mais une fois l’âge légal, tout incite à en consommer autant que possible. Ironie du sort quand tu nous tiens. Bon, y’a pas que des gens bourrés non plus, loin de là (enfin sauf dans le Lower East Side à 2h du mat, et ma proprio)… En trois ans, j’ai dû rencontrer 8 ou 10 personnes qui buvaient pas. Aucun par principe religieux. La plupart, c’était soit par goût, ou bien histoire de rester maître d’eux-mêmes en toutes circonstances. C’étaient surtout des gens que l’alcool avait traumatisé, mais aussi des mecs avec un job assez ouf et dont l’image devait être maîtrisée 24/7. Toujours est-il que j’ai essayé de faire comprendre aux autres que je n’étais pas une extraterrestre et que sans alcool, la fête pouvait être aussi folle… J’ai pas vraiment réussi, mais j’y travaille. La bonne nouvelle, c’est qu’il faut de tout pour faire un monde, et ça New York le sait mieux que quiconque. Alors sobre ou bourré, on s’y sent quand même comme à la maison.

Publicités

15 réflexions sur “Sans alcool, la fête est plus folle

  1. C’est exactement çà! Moi non plus, je ne bois pas, tout simplement parce que je n’aime pas ça et qu’ à la première goutte , ça me brûle l’estomac. Et effectivement, il faut que je me justifie du pourquoi, du comment à chaque instant. Mais pas seulement à New York mais Paris également… Tu bois pas, tu fumes pas…C’est quoi ta life???? Heureusement que la vie ne se tient pas qu’à fumer, boire et ….

    J'aime

  2. Non buveur non plus – ça surprend pas mal de monde pour un Breton mais c’est comme ça. Comme toi je n’aime pas.
    Et ça n’empêche pas de s’amuser/danser/… – et au moins on est sûr de se souvenir de la soirée, bonne ou mauvaise.

    J'aime

  3. Wow, excellent blog.
    Pour moi qui viens d’arriver à Brooklyn et qui compte y rester 3 mois, c’est une mine d’or, c’est bien écrit, c’est intéressant, c’est drôle!
    J’y connais à peu près rien au hip hop, au R’n’B, etc… mais ça donne envie de s’y intéresser!
    Si t’as envie d’aller boire un café un de ses 4, fais moi signe!

    J'aime

    1. Merci Marie, profite bien de Brooklyn! En France pour un moment, donc pas de soft drink en vue pour nous mais enjoy! Et file aux French Geeks tous les mois si tu veux rencontrer des Frenchy cool. Vas-y de ma part! Cheers

      J'aime

  4. Hey ! Ca fait pas mal de temps que je suis ton blog maintenant (déjà bravo meme si c’est dommage qu’il y ait de moins en moins d’articles mais bon… on a tous nos emplois du temps donc je peux comprendre !), et je me demandais pourquoi tu ne postais plus de sons ? A une epoque tu mettais un player en bas avec des sons que tu écoutais tout ca ! Pourrais tu en remettre ? Tu as du découvrir pas mal de nouvelles choses depuis !

    J'aime

  5. Décidément j’adore tes articles sur le fond tant que sur la forme… Je me reconnais bien dans cette catégorie de gens jeunes et fêtards qui pourtant ne boivent pas (ou très peu) d’alcool.

    A NYC ce qui est magique aussi c’est de pouvoir j’ai pu rencontrer certains artistes peu connus mais c’est tellement bon de pouvoir les checker comme si de rien dans un bar alors que tu es en kiff sur leurs sons depuis des mois… c’est magique ! En lisant certains de tes articles j’ai juste envie de retourner à NYC très vite, ou Miami pour changer…

    Merci encore à toi !

    PS : dans le commentaire qui me précéde (Axel) parle de sons….peut être aimeras-tu les sons que j’essaye de faire découvrir sur mon blog (soulistik.com)

    J'aime

  6. Je comprends bien ceux qui ne boivent pas par respect de leur religion, moins ceux par dégout de l’alcool. Des alcools il y en a des centaines et les combinaisons sont infinies, bref si on ne trouve pas quelque chose à son gout c’est un peu bizarre…

    Personnellement je suis plutôt (très) timide/réservé alors que paradoxalement j’adore faire la fête, du coup l’alcool c’est pas vraiment une option. Bon après c’est sur qu’il ne faut pas trop abuser, mais quand je vais aborder des filles dans les bars de Williamsburg je remercie dieux d’avoir inventé un truc pour « m’aider ».

    J'aime

  7. Oh mon dieu je me reconnaît complètement dans cet article…je ne bois pas pour les même raisons que toi. Ce qui me fais sourire c’est principalement cet amalgame que font les américains sur cette notion de « peuple » bizarre aux traditions incompréhensibles et qui ne savent pas comment « s’amuser décemment »…
    Il est toujours difficile de démontrer que même sans alcool l’on peut s’amuser et passer un bon moment. Le cranberry-juice je commence à saturer haha… et c’est vrai que l’on a en général qu’un choix limité en matière de boissons non alcoolisée surtout lorsque l’on aime pas le coca XD
    et puis le fait que French=don’t drink wine est tout bonnement hilarant encore plus lorsqu’on constate que le vin qui se trouve ici est vraiment bas de gamme comparé à ce qui se boit en France.
    Encore plus drôle, je ne bois pas non plus de café et ne fume pas ce que tout étudiant en droit ou avocat qui se respecte fait donc…je suis quelque chose d’incompréhensible lol
    Anyway…vivons heureux en faisant ce que l’on veut 😉

    J'aime

  8. Vous devriez essayer les produits « Night Orient » ! Ils proposent des mousseux et vins 0,0 % alcool délicieux et à petit prix ! Je précise, car il se trouve que en France pour être dit  » sans alcool » la législation autorise jusqu’à 1,2 % d’alcool !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s