Travelin’ Portrait #2 : Armen

Travelin’ Portrait #2 : Armen

Chose promise chose due. Chaque premier du mois, je vous présente un Français qui fait son trou à New York. Alors après Corentin du G-G-G-G-Unit, voici Armen (au milieu sur la photo), le réalisateur et photographe hip hop le plus talentueux de France et de Navarre. Possible que son nom ne te dise rien, pourtant je suis sûre que t’as vu ses photos et vidéos plus d’une fois. C’est lui qui a entre autres, réalisé les clips de l’album Ouest Side de Booba (Garde Le Pêche, Boulbi, Pitbull, Au Bout Des Rêves). Mais pas que. Il signe la pochette de l’album du 113, Sandy Cossett, Perla Lama, Booba ou le dernier Kayna Samet. Alors forcement, après avoir bossé avec les meilleurs artistes urbains de France, et même des États-Unis puisqu’il a photographié Jay-Z, Fifty ou encore Kanye, la next step pour lui était d’aller voir outre Atlantique ce qui s’y passait. C’est désormais chose faite. 3 ans qu’Armen vit à New York et il est pas prêt de revenir. Son visa vient d’être prolongé et ses contrats se multiplient. D’ailleurs là, il est en Californie en train de tourner le nouveau clip de Mélanie Fiona. Itinéraire d’un autodidacte exemplaire.

Armen tombe les deux pieds dans le hip hop à ses prémices en France, dans les années 80. Il commence d’abord à danser, s’inspirant de K7 vidéos made in USA, tourne sur la tête à Châtelet, fait du BMX dans les rues de Paname et assiste à l’émergence de la culture urbaine dans l’héxagone ; curieux, et déjà passionné. Il ne commence la photo que plus tard, après avoir intégré la rédaction d’un magazine sur le BMX. Pas fait pour les mots, il se tourne plutôt vers l’image. Ses parents lui paient son premier appareil, et comme il a les développements photo à l’œil à la rédaction, bah il shoot. Finalement, il apprend la photo tout seul, sur le tas. Ses premiers pas picturaux se font donc dans le BMX et non le hip hop ! Comme il me le répète, il aurait aimé immortaliser l’âge d’or du mouvement à Paris, alors qu’il était en plein dedans. Mais qu’importe, avec les photos qu’il nous laisse plus tard, on n’peut pas lui en vouloir ! De son mag’ de BMX, il passe aux mags musicaux. Puis de la photo, il passe à la vidéo, et de la France, il passe aux États-Unis. Je vais vite, mais sa bio est sur son site. Moi ce que je veux vous présenter c’est sa réussite new-yorkaise plus que son palmarès ultra-long de photos et clips incroyables.

Comme tout fan de hip hop, les États-Unis le font rêver. Il a un gros coup de cœur pour New York dès 1992, lors de son premier voyage. Puis il multiplie les allers-retours là-bas. Jusqu’à franchir le cap et s’y installer. Et en quittant la France, il quitte aussi une zone de confort…très confortable ! Les contrats ne manquaient pas, son travail était plus que reconnu et apprécié, mais la France s’auto-limite (et t’auto-limite par la même occasion), et Armen avait besoin de renouveau. Pourtant il le dit lui-même, passer une semaine à New York de temps en temps, ce n’est pas y vivre, loin de là. Arrivé ici, il fait un gros retour à la case départ, et ce, sans toucher les 20 000 francs (euh…Monopoly pour ceux qui sont perdus). Même schéma qu’à ses débuts en France, il va taper aux portes des labels et des artistes. Sauf que là, son porte-folio est bien plus conséquent. Mais si tu penses qu’avoir des photos de Jay-Z c’est assez pour impressionner qui que ce soit… Think twice ! Ça aide, mais ça ne te fait rien décrocher d’office. Pourtant, à force de travail, de rencontres, de persévérance et suivi par sa bonne étoile Armen est arrivé à accomplir ce qu’il voulait. Travailler à New York avec des artistes américains, faire de belles photos, de belles vidéos, des synopsis créatifs, et être en compétition avec ses pairs. Bah ouais, ceux qu’il admirait encore hier, derrière son petit écran parisien, il joue aujourd’hui dans la même cour qu’eux. Bon s’il lit ça il va pas être d’accord parce qu’il se remet toujours en question et que c’est un insatisfait chronique, mais il est sans aucun doute sur la bonne voie ! Regarde, il travaille régulièrement avec Melanie Fiona ou Ryan Leslie (oui oui, It Kills Me, c’est lui et il signe leurs deux derniers clips, à venir dans quelques semaines sur vos écrans), il a travaillé avec Jim Jones, Akon, Styles P… Quant aux Français qui veulent qu’Armen leur tire le portrait ? Bah ils ont compris… Ils prennent un avion direction Brooklyn pour ça. Et d’ailleurs, ils n’hésitent pas à faire le déplacement. A croire que la relève sur place n’est pas encore à la hauteur (!?!).

Alors les conseils du monsieur pour ceux qui rêvent de New York ? Bah un peu comme Corentin, la clé c’est de ne rien prendre pour acquis, tu dois repartir à zéro et payer le prix pour être respecté et reconnu. Tu peux pas arriver ici et tout cartonner en un claquement de doigts ! Y’a un ordre, des étapes à franchir, t’es pas dans un film. Mais la ville te laisse ta chance, à toi donc de faire tes preuves. Car c’est POSSIBLE ! Il faut savoir ce que tu veux, sauter dans le train au bon moment, et partir avec. Parce que y’a moyen qu’il passe pas deux fois ! Et retenez bien son nom, parce qu’il se peut que dans quelques années, Hype Williams se fassent éclipser par notre Frenchy Armen ! Cheers la famille ! Next month un nouveau portrait qui vous donne envie d’aller « plus loin, plus fort, plus vite, jusqu’au bout de l’extrême limite » ;-).

Pour plus d’info armenexpo.com ou twitter.com/ARMENEXPO

Et pour le kiffe, voici mes clips préférés de Monsieur Armen.
It Kills Me – Melanie Fiona (avec l’incroyable Adam Rodriguez)

Pitbull – Booba (cliquer sur le lien pour lancer la vidéo, car elle est désintégrée – Merci Universal)

Publicités

16 réflexions sur “Travelin’ Portrait #2 : Armen

  1. Whoua .. Grosse grosse découverte .. Thks miss, j’avais déjà en tête nombreux de ses superbes clips (B2o oblige) mais mettre un nom et un visage sur ce talent c’est kiffant …

    J’pense que cette chronique mensuelle va devenir culte …

    J'aime

  2. @Buskape et Freaky Thanks guys! I know le niveau est haut là! Je vais continuer chaque mois, no soucy!
    Les autres, on dirait qu’Armen vous intimide! j’vous ai connu plus bavard! N’hésitez pas à commenter!!

    J'aime

  3. Comme Buskape, j’avais pas mis de nom derrière ces clips, bien doué et merci de nous le faire découvrir !!
    Toujours aussi kiffant de voir que des frenchies poursuivent leur rêve à NYC, ça donne envie et ça file la pêche, manque plus que la bonne étoile ! 🙂

    J'aime

  4. @Iki J’avoue quand tu viens ici faut savoir ce que tu veux! Penser big dès le début, si tu hésites tu te fais court-circuité despi!
    @Tosma Yes y’a des Frenchy qui assurent ici! More to come!
    @Corentin LOL! marche 2 heures là Corentin!

    J'aime

  5. Je connais Armen depuis l’époque de « Get Busy » et « Authentik ». Je trouvais déjà qu’il cartonnait. En tout cas, ça fait franchement plaisir de le voir percer aux États-Unis tout comme ça fait plaisir pour Corentin avec le G-Unit (même si je déteste ! Sorry)

    J'aime

  6. Considerably, this post is usually the sweetest about this notable subject. I harmonise with your conclusions and can thirstily look forward to your incoming updates. Saying thanks won’t you should be sufficient, for that phenomenal clarity inside your writing. I will straight grab your feed to stay informed of any updates. Admirable work and a lot good results in your business dealings!  Please excuse my poor English as it is not my first tongue.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s