Le concert gratuit de 50 Cent

Le concert gratuit de 50 Cent

50 Cent quand même tu connais ? Oui oui, ses clips bling bling, son film « Get Rich Or Die Tryin », ses beefs avec The Game, Rick Ross ou plus récemment Jay-Z, le G-Unit, le rap new-yorkais quoi. Bon, il a sorti « Before I Self Destruct » (BISD pour les intimes), son 4ème album, et les chiffres viennent de tomber, il a vendu 150 000 opus en première semaine. Moyen, très moyen. Il a donné un concert gratuit lundi soir à New York… parce que faut le dire, notre rappeur est en manque de vitesse et il doit bien redonner aux fans un peu de substance pour qu’ils reprennent confiance en lui… Tu penses bien que si j’en parle, c’est que j’y suis allée. Non pas que j’aime spécialement ce qu’il fait mais voilà, ça reste un géant du rap, je ne l’avais jamais vu sur scène, et surtout, c’était gratuit. Et le gratuit à New York, on AIME ! Je me suis donc tapée un petit concert de « musique hip hop » (comme dirait ma maman) pour commencer la semaine. 50 + 0$ + New York = ghetto assuré ! Ahaha !

Au lendemain de sa prestation à L.A pour les « Americain Music Awards » et à la veille de son départ pour Paris, 50 aka The Travelin’ Man a donné un concert MySpace à guichet fermé (puisque gratuit) dans sa hometown, New York City. Mais crois pas que c’était easy ! A 20h30, le Meat Packing District avait des allures de ghetto du Queens. Bizarrement, tout le monde était habillé pareil dans la file d’attente. Hoodie, capuche sur la tête, et Tim ou Nike (prononcer [Naïki] pour faire cainri) boots aux pieds pour les messieurs. Les meufs, fidèles à elles-même ont trouvé de bon goût de mettre leurs tenues de stars du X en déficit, avec une coupe à 500 E et des bottes à 1000 E. C’était pas joli joli. Et puis c’était la guerre pour arriver jusqu’à la porte d’entrée ! Limite, te faire fouiller par une femme mi-homme mi-autre-chose à la fin de cette attente avait des allures de bonheur. Bref, tu l’auras compris, fallait être motivé pour voir 50 aux pectoraux d’acier sur scène. Je l’étais pas tellement, mais je ne rentrerai pas dans les détails. Une fois à l’intérieur, je file à l’étage, table, resto et espace vital. Et je pousse le bouchon en m’offrant une mousse au chocolat blanc et coulis de framboise. Je t’avoue que j’étais étonnée de voir un dessert appétissant sur une carte à NYC. Généralement au mieux t’as un cheesecake, sinon c’est du gâteau à la crème immonde avec 5 couches de génoise sans goût. J’aime trop la bouffe sucrée pour tolérer ça donc je ne prends plus de dessert depuis que je vis ici. Mais là, qui l’eût cru, c’était bon !

Monsieur le DJ d’Hot 97 nous ambiançait pendant l’attente et la salle se remplissait au compte goutte. Pas étonnant, vu le temps de la fouille pour chaque personne. A 22h, le DJ nous crie « If you’re ready for 50 Cent make some noise right now ». Ok, on fait du bruit, on y croit. Puis non en fait, il part en dédicace « Rest in Peace ». Vu qu’y a pas mal de morts dans le hip hop, on n’a pas fini. Aller hop, ODB, Big Pun, 2Pac, Biggie, etc… Puis il fait un shout out à tous les boroughs de New York. Tu penses bien que la foule se donne à fond quand il cite le Queens. Enfin, il enchaîne avec un big up à tous ses « weed smokers » et ses « alcoholic ». J’adore les concerts hip hop, l’ambiance est tellement…saine ! Ah bah voilà, Whoo Kid prend les platines alors que la batterie de mon appareil photo me lâche. Damn it. Le truc m’a déjà fait le coup. Moi qui voulait prendre des tofs du torse de 50 pour les agrandir et m’en faire des posters. Raté… La star du G-Unit daigne finalement entrer sur scène, T-shirt blanc moulant, casquette NY, Timberland aux pieds. Le même look que ses fans quoi. Il commence avec « I Run New York ». J’me dis heureusement que Jay-Z est pas dans la salle. Il l’aurait pris perso. Tony Yayo et Lloyd Banks sont là aussi. Tout est réuni pour une parfaite soirée G-Unit bien ghetto. Mais c’était pas mal quand même, j’étais agréablement surprise, j’me suis même mise à bouger les pieds sur « Baby By Me » en fredonnant le refrain par cœur « Have a baby by me, baby, be a millionnaire ». De la chanson de michto dans toute sa splendeur. J’comprends mieux maintenant le pourquoi des tenues des femelles autour de moi. Elles veulent être millionnaire et vont surement aller faire la queue près de sa loge ! D’ailleurs à côté de moi j’ai 2 drôles de phénomènes. A gauche, j’ai la meuf sur pilotis qui a décidé de mettre ses mains à sa taille et de bouger de droite à gauche pour irriter ses voisines avec ses coudes. Donc toutes les 2 secondes je me prends un frôlement de coude par billoute. Relou. Dans une salle où respirer n’est pas facile, elle, elle est tous coudes dehors à gigoter ! A droite, j’ai une groupie sautante. Elle filme. Mais elle saute en même temps. Et si mes calculs sont bons, filmer et sauter c’est pas une bonne idée. J’ai peur pour le résultat de sa vidéo YouTube. Mais comme disent les inconnus, cela ne nous regarde pas !

Après 15 minutes de concert et quelques hits interprétés en accéléré, 50 décide que son show sera un remake de « Piège en Eaux Troubles ». Il se met à balancer des litres d’eau sur ses fans. Ça devait être relou pour eux parce qu’il faisait même pas chaud quoi. Et Yayo, Banks et les 15 autres jeunes qui sont sur scène le font aussi. J’ai pas compris, mais j’étais très contente d’être à l’étage… Puis, petit moment clé : « Where’s my nigga at? » demande 50. Il s’agit duquel selon toi ? De Beanie Sigel bien sûr, la nouvelle recrue du G-Unit qui a bavé sur Jay-Z y a quelques semaines. Les ennemis de tes ennemis sont tes amis, hein 50 ? Un peu plus tard, il regarde dans la foule et lâche sur un ton ironique, « Tiens je vois des visages familiers ». Il parle des flics. Il les cherche du regard un peu après sans les trouver, et nous dit finalement de faire attention, « nous sommes observés par la hip hop police ». Wow… Ça c’était une minute digne d’un film. Puis il enchaîne avec des vieux morceaux,  « P.I.M.P » (Il troque sa casquette contre un chapeau de pimp), « This Is How We Do », « Hate It Or Love It », « Just A Lil Bit », « Candy Shop », « Magic Stick ». Putain il en a des hits l’enfoiré. A 23h, les mecs de MySpace montent sur scène sans gêne pour enlever les kakémonos. Ça sent la fin. Ah bah oui, c’est la fin. Un peu brutale quand même. Merci,  au revoir.

Depuis l’événement, Fifty a été déporté dans votre (mon) pays, donc c’est vous qui allez vous en taper une bonne couche. Ça vaut le coup de le voir sur scène si tu es en manque de vibe ghetto. J’attends des retours sur le show du 27 à Paris les copains. En attendant, révise ton refrain « Have a baby by me baby, be a millionnaire, have a baby by me… » Cheers !

Publicités

9 réflexions sur “Le concert gratuit de 50 Cent

  1. DA BOMB ton billet Da Travelin’ Chick… as usual d(-_-)b
    Fifty sera bien en concert en france, le 27th novembre au Showcase; cependant réservé uniquement aux clients d’Universal Music Mobile. we are so fucked up about it 😦
    Bien souvent comme toi j’ai maudit mes reflex numériques en concert… « Put** j’ai plus de batteries.. » depuis j’me balade avec des modèles dont le « sex appeal » n’a rien à avancer à des sticks LR6. Mes piles discount ressemblent étrangement à des balles calibres 9mm… quand il s’agit de shooter, la boucle est bouclée…
    Pendant longtemps longtemps, « Pimp » a été ma sonnerie de portable, un p’tit air de xilo.. qui me rappelait la tune « Sous l’océan » de la p’tite sirène de Disney, si tu vois pas ce que je veux dire… well whatever, nevermind 🙂
    A toutes les femelles qui veulent se maquer avec Cinquante Cent (arf j’ai horreur d’entendre un frenchie dire ça) imprime ça ou check ça comme tu veux! T’entends! XD

    « I don’t know what you heard about me
    But a bitch can’t get a dollar out of me »

    P.I.M.P.

    J'aime

  2. Merci pour cet aperçu de ce que je verrai vendredi soir au Showcase à Paris. Ca sera moins ghetto je pense 😉

    Je vais y aller sans doute dans le même esprit, en trainant les pieds en souvenir des hits de Get Rich or Die Tryn’, qui m’ont fait bouger la tête à l’époque. Je me demande s’ils vont me laisser passer si je n’ai pas de baggy 😀

    J'aime

  3. I like the review, especially since I love Cipha sounds – the HOT 97 DJ that mixed at the beginning. Coming from me that use to be a HUGE 50 fan, I’m a little « blah » by 50′ current status…at this point, I really wishes he would disappear and let everyone else do their thing. That being said, because I saw his show in the past, I could still appreciate his HITS.. as he really does have quite a few BANGERS! …and as for the GHETTO part, his shows!?! My Lawd!! Comme on dit au Quebec « C même pas des jokes ».

    J'aime

  4. @FHDR J’espère que tu as compris tous les mots! (Moins de verlan :-))

    @kyomusic Deviens client Universal Mobile! 🙂 Sinon vu que dans son nouveau titre il dit « Have a baby by me baby, be a millionaire » bah les meufs elles y croient quoi! Résultat ça fait des efforts de look pour ses concerts! 🙂

    @Torzka J’attends ton feedback! Et le baggy c’est cool à NYC mais à Paris j’ai des doutes. Mets ton jean Uniqlo, ça fera l’affaire!

    @Tathie Damn j’ai pensé à toi, vu que tu es une fan de Curtis. J’imagines qu’il s’arretera à MTL à nouveau, tu m’en diras des nouvelles!

    J'aime

  5. What ? Fifty le roi du HipHop Blingbling qui fait un concert gratuit ?!!? C’est vraiment la crise au States.

    J’adore ces showcases promo avec 30 mecs sur scène façon concert de Lunatic a Marseille ( Youtubes la Video c’est des barres)

    Dans le style, j’ai vu Mr Nas aka Eskobar aka The lyricist en live a l’Elysée Monmartre en 2004 et je m’en sui. toujours pas remis …

    J'aime

  6. Mon feedback : Foutage de gueule !! Fifty s’est foutu de ses fans français !
    Même si c’était une grosse journée promo pour lui (Grand Journal, Ruquier, Comedy Club et Showcase), il a manqué de respect aux personnes venues l’applaudir.

    Pour résumer : 2h d’attentes pour 20minutes d’un show en accéléré avec ses potes Tony Yayo et Loyd Banks. Pas de merci, pas d’au revoir. Il part comme un voleur. Le public bien chaud au début est déçu et je le comprends..

    Une bonne surprise quand même avec la première partie, Féfé du Saian Supa Crew qui a assuré l’ambiance et a mis tout le monde d’accord malgré certaines réticences (autour de moi personne n’a entendu parler de lui..)

    Fifty c’était pas ça, et ça ne me donne pas plus envie de m’y intéresser..

    J'aime

    1. @torzka perso ca m’etonne pas trop… un showcase en club ca dure jamais vrt longtemps pr des mecs de ce calibre, et fifty c tjr des shows reglé a la minute pres, jamais un rappel ou quoi… donc wai jcomprends la deception mais en mm temps le mec fait une tournee promo de malade et c comprehensible qu’il puisse pas donner 1h de show pr une ptite boite a paname avec tres peu de visibilité… BISD c du bon sinon!!

      J'aime

  7. @Torzka Oups… Sorry t’entendre ça. Je comprends pas pourquoi les cainris négligent la France à ce point. Je pense (entre nous), que tu ne perds pas grand chose à ne plus t’intéresser à lui. Pas qu’il est pas intéressant. Mais presque.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s